Le thème abordé dans le cadre du cours DIASH intègre plusieurs disciplines apprises lors de notre parcours collégial en sciences humaines. Deux d’entre elles, la sociologie et la politique, sont particulièrement importantes. Elles ont chacune un lien direct avec la thématique du cours, qui est la migration.

 

Les disciplines

 

Tout d’abord, la sociologie étudie tout ce qui constitue une société au niveau social, selon le département de sociologie de l’Université de Montréal. En d’autres mots, tout ce qui a trait aux relations interpersonnelles, comment la société fonctionne, se transforme et évolue (Département de sociologie de l’Université de Montréal, s.d.).

 

Ensuite, la politique est une science qui étudie les différents régimes et idéologies politiques, et établie des liens entre eux. De plus, elle cherche à émettre des réflexions sur ces régimes et idéologies ainsi que sur l’actualité politique, et donc sur ce qui constitue notre société (Jonathan Veillette, H-2017).

 

Les normes

 

Le concept de norme se défini par un énoncé, ou un règlement qui encadre la vie de ceux qui vivent en société. Ces normes peuvent être formelles, donc inscrites officiellement, et donc entraîner des conséquences au niveau juridique lorsqu’elles sont transgressées, ou elles peuvent être informelles, donc non-écrites, parfois sous-entendues et peuvent être récentes ou pas. Lorsqu’elles sont transgressées, les normes informelles entraînent des conséquences au niveau social; donc par exemple le rejet, une opinion négative des pairs envers l’individu qui a transgressé la norme, ou des réprimandes (Becker, 1985).

 

Le choix de cette notion vient du fait que lorsqu’un individu quitte son pays pour s’installer dans un autre, il devra s’intégrer, s’adapter. À des niveaux différents, chaque pays ou région est unique et a donc une culture et un fonctionnement bien à lui. En immigrant, cet individu devra donc prendre connaissance des composantes du pays qui l’accueille et les intérioriser, ce qui peut ne pas être évident pour tous. Dans le but de se sentir accepté par la communauté, le respect des normes est donc important, car il entraîne une certaine reconnaissance sociale. En effet, une personne nouvellement arrivée au pays qui comprend et applique les normes propre à la culture se sentira mieux accueilli et aura plus de facilité à se bâtir un réseau social.

 

La liberté

 

La liberté se définie par le fait de pouvoir faire soi-même les choix qui nous concerne, de penser par soi-même et de se mouvoir selon sa propre volonté. Il y a évidemment d’autres applications car le concept de liberté est très  large (Frondziak et Acquaviva, 2015).

 

Cette notion est importante, car la liberté, particulièrement la liberté de se mouvoir, touche particulièrement le concept de migration. En effet, chaque pays régit son peuple de façon différente, et dans certains cas, le respect de la liberté peut ne pas être acquis. Cependant, selon les droits fondamentaux des humains, chaque individu devrait avoir le droit de se déplacer, de penser et d’agir pour son bien. Il est donc important de comprendre ce concept afin de prendre conscience de ce qui touche certains peuples.

 

Liens entre les disciplines

 

Dans ce sens, la sociologie et la politique sont intimement liées, car elles nous informent sur le monde qui nous entoure, que ce soit par les différents phénomènes sociaux ou bien la façon dont fonctionne un pays au niveau de l’État. En prenant conscience de ces notions, nous auront une idée bien plus claire du phénomène de la migration, au niveau individuel, de la société de départ et d’accueil ainsi  qu’au niveau des gouvernements.

 

 

 

Bibliographie

 

Becker, Howard, «Chapitre 1 – Le double sens de « Outsider» », dans Outsiders, Paris,    Métailié, 1985, pp. 25-42.

 

Département de sociologie de l’Université de Montréal. « Qu’est-ce que la sociologie? » In Université de Montréal : Département de sociologie. En ligne. S.d. < http://socio.umontreal.ca/departement/quest-ce-que-la-sociologie/>. Consulté le 29 janvier 2018.

 

Marie-Pierre Frondziak et Laura Acquaviva, Comprendre Rousseau (essai graphique), Paris : Max Milot Éditions, 2015, pp. 43-64.

 

Veillette, Jonathan. « Plan de cours : Idéologies et régimes politiques». Longueuil, Session hiver 2017.