Le cimetière des partisans situé dans la ville de Mostar en Bosnie-Herzégovine est un monument historique très significatif dans l’histoire du pays. Construit en 1965 par un architecte serbe du nom de Bogdan Bogdanovic, le cimetière a su se tailler une place dans la liste des monuments nationaux de la Bosnie. Malgré son allure peu entretenue et délavée d’autrefois, traces de la guerre de 1992, cet endroit cache sous terre l’histoire d’une nation. En effet, il est dédié aux soldats communistes yougoslaves ayant pris les armes et perdu la vie pour le pays durant la Deuxième Guerre mondiale. Au total, 560 militaires reposent sous ces pierres. Parmi ceux-ci, 8 héros nationaux sont enterrés au sommet du monument de manière circulaire. L’architecte tenait à honorer ces prestigieux hommes ayant servi le pays.

 

Cimetière abandonné durant la guerre de 1992

 

Autrefois, la Bosnie-Herzégovine faisait partie de la Yougoslavie (ancien État qui englobait la Serbie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie, le Monténégro et la Macédoine). Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’occupation et l’éclatement de cette union mène à la création d’un groupe de résistance pan yougoslave principalement composé de serbes provenant à la fois de Croatie, de Bosnie et de Serbie. Cette alliance ainsi nommée « les partisans » prendra donc les armes pour affronter les Oustachis, groupe croate fasciste. Cet affrontement sanglant marque encore l’histoire aujourd’hui. En effet, des actes de vandalisme figurent souvent sur les lieux dû à des mouvements d’extrême droite croate, majoritairement.

 

Réaménagé en 2005, pendant la reconstruction post-guerre de la Bosnie-Herzégovine, il accueille chaque année une panoplie de touristes provenant des quatre coins du globe. En hauteur, cet emplacement offre d’ailleurs une jolie vue sur la ville de Mostar et ses alentours. De plus, il est agréable de marcher sur les nombreux sentiers en forme de rivières qui épousent les formes du site, inspirées de la Neretva, l’un des plus importants fleuves de Bosnie-Herzégovine.

 

Belle vue sur la ville de Mostar au sommet du cimetière