Le mont SRD en Croatie est une montagne basse de 412 mètres précisément située à l’arrière de la très célèbre ville connue pour ses énormes fortifications datant du 7e siècle et s’étalant jusqu’au 17e siècle, Dubrovnik. Au sommet de cette montagne se trouve une énorme croix blanche. Cette croix avait été construite par les Français en 1810 pendant la guerre de Napoléon. Elle était en fait une structure de défensive pour eux. Malheureusement, pendant la guerre, cette croix avait été détruite, mais elle a été reconstruite par la suite. Il est donc possible d’aller la voir aujourd’hui, mais il est bien de savoir que ce n’est qu’une reproduction de celle-ci et non la vraie.

 

De plus, du haut de cette montagne, nous pouvons observer plusieurs attractions touristiques. Tout d’abord, nous pouvons y voir la vieille ville fortifiée de Dubrovnik. Ensuite, nous pouvons voir l’île de Lokrum, la mer Adriatique, la côte sud-dalmate ainsi que plusieurs places locales comme des restaurants et Stradun, la rue principale de Dubrovnik. Nous pouvons aussi y voir les autres montagnes de Bosnie, le Vieux-Port, les remparts médiévaux, des monuments ainsi que les îles de Kolocep et Lopud.

 

 

Par la suite, le nom de la ville de Dubrovnik vient du mont SRD. En effet, il vient tout simplement du fait que la montagne était, auparavant, remplie de chênes que les habitants de la place appelaient « Dubrava ». Ils ont donc décidé de nommer la ville d’un nom semblable, soit Dubrovnik, en l’honneur de cette montagne.

 

Avant, le versant sud de la montagne était rempli de pins tout partout ce qui faisait son charme, mais, dans la deuxième moitié du 20e siècle et pendant la guerre d’indépendance de la Croatie, la forêt a été presque complètement détruite à cause de nombreux incendies qui ont eu lieu. Durant cette guerre, non seulement la forêt a été incendiée, mais la montagne était le lieu principal de la plus grosse bataille de cette guerre, soit le Siège de Dubrovnik. Le téléphérique construit en 1969, qui permet de voir une vue imprenable sur Dubrovnik, avait été désactivé pendant cette période de l’histoire puisqu’il avait été détruit pendant la guerre des Balkans. Ce téléphérique a toutefois été reconstruit et remis en marche en 2010. Il est maintenant ouvert au public à nouveau et marque le renouveau de la ville après toutes ces années de guerre. Ce téléphérique est, à ce jour, une attraction touristique tout comme le mont SRD. Les deux sont en fait reliés ensemble. De plus, suite aux malheurs qu’a subis la montagne, celle-ci a cependant été redéveloppée pour les touristes avec un restaurant une base pour des safaris en buggy ainsi qu’un petit musée qui commémore la guerre d’indépendance.

 

Le meilleur moment pour aller au téléphérique et monter tout en haut de la montagne est en fin de soirée, au coucher du soleil. Évidemment qu’il est tout aussi spectaculaire d’y aller pendant la journée ou sinon, le matin puisqu’il y a moins de gens, mais il est plus recommandé d’y aller le soir. Chaque cabine peut occuper jusqu’à 30 passagers et il n’y en a que deux. Bien que le trajet ne dure que 4 minutes, les passagers ont amplement le temps de profiter de la magnifique vue et de profiter.