Depuis maintenant quelques années, la vieille ville de Dubrovnik est devenue un des lieux touristiques les plus populaires de l’Europe! À chaque année, c’est plus de 2,5 millions de personnes de partout dans le monde qui décident de visiter cette ville côtière pour ses nombreux attraits. Effectivement, une ville ayant une histoire riche et des paysages somptueux a de quoi plaire à de nombreux touristes.

https://www.google.com/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwiXkuak0vrhAhWLr1kKHfM1CxsQjRx6BAgBEAU&url=https%3A%2F%2Fwww.iha.fr%2Flocations-vacances-dubrovnik%2F1Nt%2F&psig=AOvVaw2HQ7pxFQkGuBCm8HeSX1OI&ust=1556810778438043

Vue de la ville de Dubrovnik d’en haut

Dubrovnik est aussi connue pour sa tradition maritime. En effet, dû à son emplacement géographique, il se trouve que cette ville est située à l’intersection de routes maritimes commerciales importantes, ce qui lui a permis de devenir un centre maritime riche de l’Adriatique et de la Méditerranée. Son histoire commença par l’arrivée du peuple slave des Croates qui se cachaient des (Barbares) au 7e siècle. Par la suite, la ville fut fondée par le fusionnement de ces petites colonies croates. Cependant, elle deviendra seulement prospère lors de la fondation de la République de Raguse ou République de Dubrovnik, une république aristocratique indépendante avec une autorité sur la monnaie et le drapeau illustrant le Saint-Blaise, le patron de la ville. Cette république fut aussi le premier pays de l’Europe à abolir l’esclavage. L’architecture, la poésie, la littérature et les sciences se sont aussi développées, au cours des années, grâce à la créativité d’un cercle d’humanistes. On peut y retrouver des artistes et scientifiques croates comme Marin Držić, Ivan Gundulić et Ruđer Bošković. Au 17e siècle, ce sont le tremblement de terre de 1667 et des guerres contre l’Empire ottoman et les Vénitiens qui détruisirent pratiquement toute la ville. Par la suite, Napoléon décida d’abolir la république au 18e siècle et l’annexa à la Dalmatie, une région du sud de la côte croate. Finalement, au 20e siècle, la Croatie décida de devenir indépendante ce qui mena à une attaque menée par l’armée yougoslave alors de plus en plus placée sous le contrôle serbe. Après son attaque en 1991, beaucoup de zones dans la ville ont été détruites et la population a subi plusieurs pertes. Malgré tout, elle se reconstruisit assez vite pour devenir cette ville touristique que l’on connaît maintenant.

Dans une ruelle de Dubrovnik

Aujourd’hui, s’il vous vient l’envie de visiter cette ville, il vous est possible de visiter un petit centre historique de rues pavées de 97 hectares qui vous permettra de voir les influences romaines, byzantines et vénitiennes dans l’architecture et la culture croate. De plus, il est aussi possible de faire un tour de ville et de croisière Game of Thrones puisque des scènes de la célèbre série ont été tournées là-bas. Si vous êtes une personne qui préfère la nature, vous pouvez emprunter le téléphérique Zicara qui vous montrera les hauteurs du Mont Srđ qui se trouve à 405 m d’altitude. Vous avez aussi l’opportunité de pratiquer des activités sportives comme la plongée, le kayak, le canoë, le paddle, le jet ski,  le ski nautique, la voile, une descente des remparts de la ville, du vélo et bien d’autres. Si vous préférez vous faire bronzer au soleil, il est possible de visiter des îles autour comme les Elaphites, Lokrum, Lastovo, Mljet et Korcula.

 

L’île de Lokrum

Pour finir, dans le cadre du stage Passeport-Europe, nous allons voir l’exposition WAR PHOTO LIMITED qui nous montrera des photos de guerre renversantes.

Vue de la ville de Dubrovnik la nuit