L’art de la rue, soit le (street art) est caractérisé par les œuvres produites par des artistes qui cherchent à changer et améliorer l’environnement urbain. Ce changement amène une nouvelle ambiance et signification au quartier. De plus, ces œuvres d’art à grande échelle ajoutent des couleurs éclatantes au centre-ville. Contrairement à l’art de la rue qui est illégal, l’art public résulte d’une entente passée entre l’artiste et une municipalité ou entreprise. La démarche devient alors légale, rémunérée et doit répondre à la demande du commanditaire. Les artistes pratiquant l’art de rue par leurs œuvres veulent revendiquer ou faire passer un message le tout gratuitement. Celles-ci visent à marquer un territoire, à s’attaquer à certains espaces publics, à protester pour une cause ou a simplement à s’exprimer pour le plaisir. Cette forme d’art est originale et elle s’adresse à tous. Contrairement à de nombreuses capitales qui ne l’ont encore compris, Zagreb commence à adopter le street art.

En adoptant une approche plus détachée et moins juridique, la ville progresse également dans la voie de l’art en plein air. Il n’est donc pas nécessaire d’entrer dans un musée ou une galerie pour admirer des œuvres, il ne suffit que de marcher dans les rues et ouvrir nos yeux à la recherche de beauté colorée. À Zagreb, ces œuvres sont représentées partout en ville. Il y a aussi le MUU Street Art Museum de Zagreb. C’est un musée à ciel ouvert où il y a des regroupements des fresques partout dans la capitale croate. On peut y retrouver plusieurs endroits achalandés comme le Dolac Market, Tkalčićeva Street, Upper Town, Art Park et Downtown.

Downtown

Grâce à cette panoplie d’endroits, Zagreb est surnommée la ville des musées. L’explosion de superbes peintures murales et d’autres types d’art ne sont pas très bien documentés. En cherchant sur le web, on peut y retrouver des photos, mais il est très rare d’y voir l’endroit. Les œuvres peuvent se trouver de diverses façons, comme il est expliqué plus tôt, soit en cherchant dans les rues, par pur hasard ou même lorsqu’on entend des gens parler de tel œuvre qu’ils ont vu à tel endroit.  Les institutions culturelles de Zagreb ont recherché des artistes urbains pour décorer leurs murs extérieurs. Ils ont choisi OKO, une femme qui pratique le street art depuis quelques années. OKO signifie un œil en croate. Son nom ne signifie pas seulement la vue physique, mais plutôt sa vision du monde. De plus, elle gagne de la popularité au sein de la communauté, par exemple sur Instagram elle a environ 10 000 abonnés.

Oeuvre de OKO

 

Plus intéressant encore, les autorités locales ont donner le mur de Dolac, soit le cœur symbolique de Zagreb (un espace public et passant) à un graphiste populaire.  Ce geste laisse présager que Zagreb commence à considérer l’art de rue comme une attraction légitime. Cependant, depuis plusieurs années celle-ci fait plaisir aux voyageurs de partout dans le monde. Lorsque nous allons avoir la chance de visiter cette belle ville, il serait intéressant de trouver quelques œuvres et d’y comprendre leurs significations.