Le fameux boulevard sur lequel nous marcherons lors de notre séjour en Bosnie, porte le nom « Sniper Alley », ou l’allée des snipers. Il s’agissait d’un boulevard principal situé à Sarajevo, la capitale de la Bosnie, lors du siège imposé par l’armée serbe. Ce boulevard n’a pas toujours porté ce nom, avant la guerre, il se nommait Zmaja od Bosne Street, mais au moment du siège, il a été renommé par les habitants de la ville le « Sniper Alley », en raison du nombre important de tireurs et de meurtres par snipers qui y prenaient place.

Ce boulevard séparait la zone industrielle et le centre historique et culturel de la ville de Sarajevo. Puisque la vie continuait à Sarajevo, malgré le siège, les habitants avaient dans certains cas, aucun autre choix que de traverser l’allée des snipers pour se rendre à destination. Le boulevard était constitué de plusieurs immeubles de grande taille, donnant aux tireurs plusieurs lieux possibles pour s’installer sur la rue même. Plusieurs s’installaient également sur les montagnes entourant la ville, ce qui leur offrait une distance plus sécuritaire, mais tout de même une bonne vue d’ensemble sur le boulevard et sur la circulation dans la ville elle-même.

Il était courant de voir des morceaux de papiers, de cartons, de bois ou de métal dans la rue, sur lesquels on pouvait lire « Pazi Snajper » (attention aux snipers), qui avertissaient les piétons des positions des snipers. Ceux-ci s’y aventuraient à la course, ou bien ils attendaient qu’un véhicule de l’ONU traverse le boulevard pour l’utiliser en tant que protection contre les balles. Les véhicules des individus qui osaient tenter de traverser le boulevard étaient automatiquement criblés de balles, et ce, même pour les véhicules d’urgence, tels que les ambulances et les camions de pompiers. Il arrivait même que les tireurs tentent leur chance sur les camions des soldats de l’ONU.

Malgré le danger constamment présent, Sniper Alley possédait le dernier hôtel fonctionnel de Sarajevo, le fameux Holiday Inn. L’hôtel est resté ouvert tout au long du siège et accueillait majoritairement des journalistes. L’hôtel était une cible facile et fut atteint par de nombreuses balles durant les 3 ans qu’ont duré le siège.

On estime que les tireurs de la Sniper Alley auraient tué environs 225 individus, dont 60 enfants, puis auraient également blessés 1030 personnes. Bien que la majorité de la Sniper Alley a été reconstruite, aujourd’hui, après presque 30 ans, Sarajevo porte encore certaines traces violentes du siège.

Le Holiday inn sur la Sniper Alley, encore debout aujourd’hui.